Accueil Réponses aux tauromaniaques
Index de l'article
Réponses aux tauromaniaques
Les taureaux ne souffrent pas
L'arène vaut mieux que l'abattoir
La corrida, duel loyal
L'héroïsme des toreros
L'argument de la tradition
Fascination des artistes
Un art majeur
La quintessence de la culture méridionale
La race des toros de combat
Défoulement des pulsions
Pas de Féria sans corrida
Anti-corridas intolérants
Toutes les pages

LA CORRIDA FASCINE LES ARTISTES

D'innombrables artistes et écrivains se sont élevés contre la tauromachie :

Victor HUGO, Émile ZOLA, ou, à notre époque, le prix Nobel de littérature Claude SIMON, etc... Mais le milieu taurin feint de l'oublier." La preuve que la corrida est un spectacle sublime c'est que beaucoup d'artistes l'adorent et en ont fait le sujet de leurs œuvres. " nous dit-on, et on nous cite invariablement le photographe Lucien CLERGUE , les romanciers MONTHERLANT et HEMINGWAY, les peintres GOYA et PICASSO.

Oui, nous savons qu'il y a des psychopathes dans tous les milieux, y compris parmi les artistes. Ces derniers n'étant pas plus sains que le reste de l'humanité, on trouve parmi eux toutes les formes de déviance : Jean-Jacques ROUSSEAU, père dénaturé, abandonnait tous ses enfants à leur naissance. BAUDELAIRE se droguait. Est-ce une raison pour les imiter ?

Nous savons aussi que les artistes sont souvent tentés par des sujets horribles. Le romancier STENDHAL estimait que le malheur est bien plus facile à évoquer que le bonheur. Les plus belles œuvres des poètes romantiques sont la mise en vers de leur mal de vivre. " Les plus désespérés sont les chants les plus beaux. " L'amour heureux a inspiré bien peu de chefs-d'œuvre. En revanche l’ amour malheureux nous a donné "Médée ", " Othello ", " Roméo et Juliette ". La guerre, le crime ont inspiré d'innombrables artistes. Le chef-d’œuvre de Picasso « Guernica » montre une population massacrée par des bombardements. D’innombrables et grands artistes ont représenté la crucifixion de Jésus et la souffrance de sa mère. Est-ce une raison pour vouloir le malheur ? Faut-il déclencher une troisième guerre mondiale et crucifier d'autres Jésus pour faire éclore de nouveaux chefs-d'œuvre ?