Accueil Pourquoi se mobiliser
Index de l'article
Pourquoi se mobiliser
Invalidité des taureaux de corrida
Fléau des zones humides
Entrainement à tuer
Foyer de sadisme
Obstacle au progrès
Droits de l'Homme et des animaux
Anti-démocratie
Anti-liberté de la Presse
Pillage des fonds publics
Déshonneur de tout le Midi
Toutes les pages

Invalidité des taureaux de corrida

La corrida duel loyal entre homme et animal ? Allons donc : un duel n’oppose que  2 combattants. Or dans l’arène un taureau doit affronter 6 hommes à la fois : 2 picadors, 3 peones et le matador. Six hommes longuement entraînés alors que le taureau n’a jamais bénéficié du moindre entraînement aux combats de l’arène. Ajoutez les nombreuses fraudes commises pour affaiblir l’animal : cornes sciées, drogues, suralimentation, coups de barrière, pique enfoncée tout contre la colonne vertébrale, etc.

Et puis il y a ce dont les adversaires des corridas parlent peu : l’invalidité croissante des taureaux de corrida. Beaucoup d’entre eux montrent une étrange faiblesse au point que certains tiennent à peine sur leurs pattes, s’effondrent et ont du mal à se remettre debout. Le dimanche 7 avril 19996, à Arles, les taureaux, incapables de soutenir un combat, se sont tous effondrés. L’examen vétérinaire des 6 cadavres après la corrida a révélé que les 6 taureaux étaient tous tuberculeux. Ils étaient pourtant issus d’un élevage réputé : celui de Maria Luisa  Dominguez y Perez de Vargas (famille Guardiola).

On voit même des taureaux perdre des sabots pendant une corrida. Oui, perdre des sabots, vous avez bien lu. Ce pourrait être dû, nous a dit une vétérinaire, à une alimentation malsaine et trop riche (granulés industriels) ou à un séjour trop long dans la boue d’un marécage, qui provoquerait la pourriture des sabots. Quoi qu’il en soit, un bovin qui perd un ou plusieurs sabots souffre quand il pose sur le sol la patte ainsi mutilée.

En Espagne on appelle « reconocimiento » l’examen vétérinaire pratiqué sur les taureaux avant une corrida. Le 08 août 2010, au Puerto de Santa Maria (Espagne) les 6 taureaux qui devaient combattre ce jour-là ont tous été déclarés inaptes au combat lors du reconocimiento. Les organisateurs de spectacles taurins achètent en général plus que les 6 taureaux nécessaires à une corrida afin de pouvoir remplacer les animaux qui tomberaient malades, se blesseraient ou seraient recalés au reconocimiento. Le 08 août 2010 au Puerto de Santa Maria les 3 taureaux suppléants ont été eux aussi déclarés inaptes au combat. Pire: le 14 août 2010 à Malaga (une des grandes villes d’Andalousie)  14 taureaux (les 6 titulaires et 8 suppléants) ont été tous recalés à l’examen vétérinaire. Il a fallu annuler la corrida faute de taureaux.