Nouvelles brèves 2012

La mafia taurine, tauromafia, vide les coffres des collectivités locales, régionales, nationales et européennes.

La corrida est un spectacle cruel, sadique, et orchestré par des mains baladeuses qui confondent les caisses de l'argent public avec leurs poches au su d'élus très complaisants.

Le COLBAC publie ici la radiographie des criques et fissures qui annoncent l'effondrement de la corrida.

Nul doute en conclusion que les tenants de la tauromachie vont vouloir se servir encore plus grassement avant de disparaître sous les éboulis...

.

Lire la suite...
 

Sadisme et hypocrisie des aficionados

blessures horribles des matadors, COLBAC anti corridaPlusieurs toreros ont été récemment victimes de blessures horribles. La nature ayant horreur du vide, il est donc facile d'expliquer pourquoi ils sont souvent défoncés  près du néant crânien. Parfois c'est plus bas, mais tout aussi profond.

Le 21 mai 2010 à Madrid une corne s’enfonce dans la gorge de Julio Aparicio, traverse la mâchoire inférieure et sort par la bouche. Le taureau secoue plusieurs fois l’homme ainsi embroché avant de l’abandonner sur le sable.
Le 07 octobre 2011 à Saragosse une autre corne s’enfonce sous l’oreille gauche de Juan Jose Padilla, traverse une partie du crâne et sort par l’orbite gauche après avoir causé les dégâts qu’on devine aux organes de l’ouïe et de la vue.
Les 2 blessés ont échappé à la mort grâce à une prise en charge chirurgicale immédiate.
Vive réaction de la presse taurine qui a publié des photos en gros plan des 2 coups de corne avec des commentaires apitoyés et parfois larmoyants. Larmes de crocodiles. Ces chroniqueurs taurins qui affectent la compassion n’ont-ils pas acheté leurs billets de corrida pour voir des hommes risquer leur peau ? N’exigent-ils pas que les toreros prennent le maximum de risques pour faire vibrer la foule assise sur les gradins ?

Lire la suite...
 

La corrida est une tradition d'argent et un art du meurtre

Le plus important pour les organisateurs de corrida, c'est gagner de l'argent, quelle que soit la souffrance des animaux, mais aussi celle des humains.
Dans cette vidéo on aperçoit un être humain transformé en une poupée de chiffon que les organisateurs de corrida comptabilisent comme une retombée pécuniaire... L'animal rendu fou de douleur s'est acharné sur son bourreau. C'est ça la corrida de sang ! C'est ça l' art du profit , c'est ça la tradition de crever tout ce qui est vivant et, pour les spectateurs, c'est ça le rituel de payer pour admirer un soit-disant traditionnel spectacle artistique...

Payer pour voir un humain se faire mutiler, c'est offert à tous les aficionados... et aux enfants...

 

Agir avec le COLBAC

Anti corrida Béziers, abolition et art tauromachique

Le COLBAC organise uniquement des actions pacifiques qui sont annoncées sur le site et par voie de Presse.
Merci de rester à l'écoute...

 

Manifestation du COLBAC contre le "patrimoinicide" taurin.

protection du patrimoine de Béziers par les anti corrida du COLBACDepuis quelques années, la mairie transforme Béziers en une place de corrida allant jusqu'à écraser la culture et tout le patrimoine historique de la ville. Ainsi, la mairie débaptise des lieux publics pour encenser mieux quelques tauromaches : NIMENO II, jules Faigt etc... L’Histoire des biterrois, à leur insu comme d'habitude, est maintenant l'otage de la tauromachie.

 

 

 

 

Adieu les bienfaiteurs de la ville, place aux exécuteurs de bovins.
A l'appel du COLBAC, samedi 14 janvier  2012 une cérémonie s'est donc tenue devant les arènes  pour dénoncer le système tauromachique dont est victime le patrimoine de Béziers et rendre hommage à Fernand Castelbon de Beauxhostes, génial musicien biterrois condamné à l'oubli par la municipalité... La mairie toute puissante, avaient ordonné la présence de 3 véhicules de police mais les policiers se sont contentés de dialoguer et n'ont en rien gêné la manifestation.
Lors de cette cérémonie la musique était présente,  notamment la chanson de Cabrel contre la corrida et un extrait de "La vestale", un opéra qui fut créé en 1906 pour les arènes de Béziers à l'initiative de Castelbon.
Les manifestants ont ensuite dévoilé deux plaques commémoratives pendant que la sono diffusait le célèbre choeur des esclaves hébreux extrait de "Nabuco" un opéra de Verdi.

Lire la suite...
 

Rassemblement devant les arènes

manifestation anti corrida devant les arènes samedi 14 janvier 2012CONTRE-OFFENSIVE
Rassemblement à Béziers
devant les arènes
samedi 14 janvier 2012 à 15 heures

Pourquoi ce rassemblement ?
A la nouvelle place récemment aménagée entre la piscine et les arènes la mairie veut donner le nom de jules Faigt, un obscur politicien local. Pourquoi tant d’honneur ? Parce que  cet homme a été toute sa vie un partisan inconditionnel de la corrida et  qu’il a organisé les premières ferias de Béziers. A travers ce politicien c’est la feria et la corrida que la mairie veut honorer.

Le COLBAC va donc devancer la mairie et organiser avant elle une manifestation imitant les cérémonies officielles. Devant les journalistes, les photographes et les caméras de TV que nous aurons invités, le COLBAC placera une plaque baptisant le nouvel espace « place Fernand Castelbon de Beauxhostes » et une plaque de marbre rappelant les mérites de ce grand Biterrois grâce à qui l’arène de Béziers, il y a un siècle, devint le plus grand et le plus célèbre temple français du théâtre lyrique, ce qui valut à Béziers et à ses arènes un prestige, un rayonnement, une gloire que les corridas sont très loin de leur donner aujourd’hui.
Le samedi 14 janvier devant les arènes de Béziers nous nous opposerons au soutien inconditionnel que la Mairie accorde constamment à la tauromachie. Exigeons un changement de cap municipal. Venez nombreux. Amenez vos amis.
 

VOEUX 2012

voeux du COLBAC, association anti corrida à Béziers

Le COLBAC vous présente ses meilleurs voeux...

 

Réunion publique : Feria et corrida

Réunion publique du COLBAC anti corrida. Feria et corrida

Samedi 19 novembre à 18 h
Maison de la vie associative
Rue général Marguerite  à  Béziers

En France comme en Espagne aucune corrida ne s’organise sans une feria autour d’elle. Est-ce un hasard ?
Qu’est-ce donc qu’une feria ? Quels en sont l’esprit et le contenu ? Qui en bénéficie ? Qui en est victime ?
Pourquoi les ferias sont-elles devenues indispensables aux corridas ?

En conséquence quelle doit être notre attitude envers les ferias ?

Lire la suite...
 

ADIDAS: la corrida vous va si bien.

Campagne ADIDAS. Tauromachie, veste et vidéo en ligne.

 

CAS INTERNATIONAL, organisation de lutte internationale contre les barbaries tauromachiques, appelle à une protestation contre la marque ADIDAS. En effet, le célèbre équipementier commercialise un vêtement tauromachique, une veste de jogging.

De plus, pour compléter son accroche média,  ADIDAS diffuse un film de campagne marketing,  à la gloire du basketteur Derrick Rose, et, avec l'extrème subtilité des publicitaires,  transcende la corrida, la banalise et travestit la réalité des arènes pour vendre des chaussures au public jeune.

Pour accéder à la protestation...

Lire la suite...
 

Rodilhan (Gard): Synthèse en images des violences taurines

Manifestation à Rodilhan en 2011. Violence des aficionados.

08 octobre 2011: 95 militants envahissent les "abattoirs" taurins de Rodilhan (Gard ) et 60 d'entre eux s'enchaînent les uns aux autres au centre de l'arène pour empêcher le spectacle de veaux torturés. Le compte-rendu, en images, de cette action nous est fourni par Jean Paul Richier sur le site Lepost.fr

Attention ! Certaines images, celles au ralenti notamment, sont très violentes. Très.

Lire la suite...
 

Rodilhan (30) : la barbarie de TOUS les aficionados présents.

08 octobre 2011, en France.

Corrida

Crédit photo: Jean-Marc Montegnies association Animaux en Péril

Sur cette image, une jeune militante anti corrida s'est enchaînée avec 60 autres personnes au milieu des arènes pour empêcher, pacifiquement, que des veaux soient torturés par des apprentis matadors**.

Son dos porte la marque des coups, nombreux, qu'elle a déjà reçus. Tiré par les cheveux, son corps a été traîné sur le sol. Ses vêtements ont été arrachés. Violemment. Le regard de cette jeune femme scrute maintenant les poings et les visages des agresseurs qui s'approchent à nouveau.
Cette scène se déroule pendant que dans la foule, TOUS les spectateurs, aficionados, hurlent et demandent la mise à mort des militants, le poing tendu, pouce vers le bas. Parmi les personnalités présentes, (sénateur, député, maires) témoins de ces cruautés, aucun n'est intervenu pour faire cesser le lynchage. Ils en avaient le pouvoir, ils en avaient le devoir. Un seul  élu déclare, pour sa défense, avoir téléphoné. La police présente sur les lieux n'a pas porté assistance. La police a laissé faire, gardant les bras croisés. La Presse, en la personne d'un caméraman officiel, a été agressée.

Quels parents pourraient supporter que leurs enfants soient violentés, tabassés, alors qu'ils défendent pacifiquement le droit à la vie et à la civilisation ?

La vidéo de la barbarie des aficionados.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=X_dP8_73KPM


** En effet, lors de cette corrida (« Graines de toreros »), les jeunes matadors de l'école taurine devaient montrer leur savoir faire en matière de torture animale. Lors de ce spectacle, ils utilisent des veaux âgés de 1 à 2 ans et les exécutent lentement pendant 30 minutes, avec des harpons, des épées et des couteaux.

 


Page 7 sur 12