Rassemblement devant les arènes

manifestation anti corrida devant les arènes samedi 14 janvier 2012CONTRE-OFFENSIVE
Rassemblement à Béziers
devant les arènes
samedi 14 janvier 2012 à 15 heures

Pourquoi ce rassemblement ?
A la nouvelle place récemment aménagée entre la piscine et les arènes la mairie veut donner le nom de jules Faigt, un obscur politicien local. Pourquoi tant d’honneur ? Parce que  cet homme a été toute sa vie un partisan inconditionnel de la corrida et  qu’il a organisé les premières ferias de Béziers. A travers ce politicien c’est la feria et la corrida que la mairie veut honorer.

Le COLBAC va donc devancer la mairie et organiser avant elle une manifestation imitant les cérémonies officielles. Devant les journalistes, les photographes et les caméras de TV que nous aurons invités, le COLBAC placera une plaque baptisant le nouvel espace « place Fernand Castelbon de Beauxhostes » et une plaque de marbre rappelant les mérites de ce grand Biterrois grâce à qui l’arène de Béziers, il y a un siècle, devint le plus grand et le plus célèbre temple français du théâtre lyrique, ce qui valut à Béziers et à ses arènes un prestige, un rayonnement, une gloire que les corridas sont très loin de leur donner aujourd’hui.
Le samedi 14 janvier devant les arènes de Béziers nous nous opposerons au soutien inconditionnel que la Mairie accorde constamment à la tauromachie. Exigeons un changement de cap municipal. Venez nombreux. Amenez vos amis.
 

VOEUX 2012

voeux du COLBAC, association anti corrida à Béziers

Le COLBAC vous présente ses meilleurs voeux...

 

Réunion publique : Feria et corrida

Réunion publique du COLBAC anti corrida. Feria et corrida

Samedi 19 novembre à 18 h
Maison de la vie associative
Rue général Marguerite  à  Béziers

En France comme en Espagne aucune corrida ne s’organise sans une feria autour d’elle. Est-ce un hasard ?
Qu’est-ce donc qu’une feria ? Quels en sont l’esprit et le contenu ? Qui en bénéficie ? Qui en est victime ?
Pourquoi les ferias sont-elles devenues indispensables aux corridas ?

En conséquence quelle doit être notre attitude envers les ferias ?

Lire la suite...
 

ADIDAS: la corrida vous va si bien.

Campagne ADIDAS. Tauromachie, veste et vidéo en ligne.

 

CAS INTERNATIONAL, organisation de lutte internationale contre les barbaries tauromachiques, appelle à une protestation contre la marque ADIDAS. En effet, le célèbre équipementier commercialise un vêtement tauromachique, une veste de jogging.

De plus, pour compléter son accroche média,  ADIDAS diffuse un film de campagne marketing,  à la gloire du basketteur Derrick Rose, et, avec l'extrème subtilité des publicitaires,  transcende la corrida, la banalise et travestit la réalité des arènes pour vendre des chaussures au public jeune.

Pour accéder à la protestation...

Lire la suite...
 

Rodilhan (Gard): Synthèse en images des violences taurines

Manifestation à Rodilhan en 2011. Violence des aficionados.

08 octobre 2011: 95 militants envahissent les "abattoirs" taurins de Rodilhan (Gard ) et 60 d'entre eux s'enchaînent les uns aux autres au centre de l'arène pour empêcher le spectacle de veaux torturés. Le compte-rendu, en images, de cette action nous est fourni par Jean Paul Richier sur le site Lepost.fr

Attention ! Certaines images, celles au ralenti notamment, sont très violentes. Très.

Lire la suite...
 

Rodilhan (30) : la barbarie de TOUS les aficionados présents.

08 octobre 2011, en France.

Corrida

Crédit photo: Jean-Marc Montegnies association Animaux en Péril

Sur cette image, une jeune militante anti corrida s'est enchaînée avec 60 autres personnes au milieu des arènes pour empêcher, pacifiquement, que des veaux soient torturés par des apprentis matadors**.

Son dos porte la marque des coups, nombreux, qu'elle a déjà reçus. Tiré par les cheveux, son corps a été traîné sur le sol. Ses vêtements ont été arrachés. Violemment. Le regard de cette jeune femme scrute maintenant les poings et les visages des agresseurs qui s'approchent à nouveau.
Cette scène se déroule pendant que dans la foule, TOUS les spectateurs, aficionados, hurlent et demandent la mise à mort des militants, le poing tendu, pouce vers le bas. Parmi les personnalités présentes, (sénateur, député, maires) témoins de ces cruautés, aucun n'est intervenu pour faire cesser le lynchage. Ils en avaient le pouvoir, ils en avaient le devoir. Un seul  élu déclare, pour sa défense, avoir téléphoné. La police présente sur les lieux n'a pas porté assistance. La police a laissé faire, gardant les bras croisés. La Presse, en la personne d'un caméraman officiel, a été agressée.

Quels parents pourraient supporter que leurs enfants soient violentés, tabassés, alors qu'ils défendent pacifiquement le droit à la vie et à la civilisation ?

La vidéo de la barbarie des aficionados.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=X_dP8_73KPM


** En effet, lors de cette corrida (« Graines de toreros »), les jeunes matadors de l'école taurine devaient montrer leur savoir faire en matière de torture animale. Lors de ce spectacle, ils utilisent des veaux âgés de 1 à 2 ans et les exécutent lentement pendant 30 minutes, avec des harpons, des épées et des couteaux.

 

Rodilhan, Gard: 95 militants anti corrida tabassés par des aficionodos

A Rodilhan près de Nîmes, le samedi 8 octobre 2011 des aficionados organisaient la finale des écoles taurines, « Graines de toreros ». Spectacle gratuit, payé par les contribuables, au cours duquel six veaux torturés à mort, hurlant de douleur sont tombés atrocement sous les coups d’épée d’apprentis matadors. Dans ces arènes, 95 militants anti corrida ont été roués de coups.

Attention, certaines images sont  très violentes.

Coups de pied et coups de poing à la tête et dans le dos. Bras, pieds et jambes tordus. Certains militants ont été traînés par les cheveux. Des aficionados sont descendus dans l’arène pour participer à la curée. D’autres debout, le bras tendu, poing serré et pouce vers le bas, demandaient une mise à mort. Cette sauvagerie, cette pluie de coups et de sévices graves a duré près d’une demi-heure pour celles et ceux qui ont résisté le plus longtemps. S'agissant d'une manifestation pacifique, aucun militant ne s'est défendu. Ces images montrent la vraie violence des aficionados, dont celle d'un "écolier-héros-matador" qui frappe un militant attaché au sol.

Compte rendu complet sur le site de CRAC Europe pour la protection de l'enfance.

 


 

 

Ministre Douillet : le misogyne olympique se pique des tapettes !

David douillet, nouveau ministre mâle des sports, fait la Une. Et pas qu'en bien.
(Voir l'article dans le journal Midi Libre : )

« Tous les hommes sont misogynes. Sauf les tapettes ! » etc...

David douillet, misogyne patenté, que les tapettes défrisentIl ne faudrait pas que ce nouveau ministre de la République, soit également aficionado.

Ah ben si, justement. Il en est.

Comme on le voit sur cette photo prise à Dax (40), Douillet est un aficionado de cette bonne société taurine, hypermacho et sexuée. Il exhausse ici l'envie de tuer grâce à une poignée de sang très conquérante. Vas-y, copain, crève le bien ce taureau !

Un ministre scotchant donc, mais à double face:
Adulé d'un côté de la médaille, mais idéologiquement déplorable si on explore son côté sombre. Il a bien fait d'écrire un livre le champion.

Mens sana in corpore sano.

Sans homo inside svp ( David Douillet )

Lire la suite...
 

FLAGRANT DELIT

Journal Midi Libre enflagrant délit de mensonge, le 25 septembre 2011 pour aider la corridaLa plupart des organes de presse et notamment les quotidiens méridionaux, dans leurs rubriques taurines, font moins d’information que de propagande. Non seulement ils présentent la corrida comme un spectacle hautement culturel, sublime, héroïque, artistique,  philosophique mais ils font passer les Méridionaux pour des mordus de tauromachie.

Nous venons de prendre un grand quotidien méridional, Midi Libre, en flagrant délit de mensonge pur et simple lorsqu'il affirme que 8000 spectateurs étaient présents le 24 septembre 2011 dans les arènes lors de la corrida organisée sans feria. Car même "s'ils  partirent" allègrement,  aidés en cela par un prompt renfort médiatique, les aficionados ne "se virent" que 3000 en arrivant à la criée du port.


 

Lire la suite...
 

La feria du lendemain et la corrida mort-née.

désaffection des arènes de Béziers lors de la corrida du 24 septembre 2011

La corrida programmée pour la feria de Béziers le 14 août 2011 et annulée pour cause de pluie, a été reportée au samedi 24 septembre. Ce jour-là, exceptionnellement, une corrida avait donc lieu sans feria autour d’elle. Combien de personnes ce spectacle allait-il réunir  Sans la feria pour soutenir la corrida.

Postés aux différentes portes de l’arène des militants du COLBAC ont compté un par un les spectateurs qui entraient. Au total ils étaient à peine plus de trois mille. Et non pas 8.000 comme le Midi libre a osé l’écrire sans pudeur le lendemain.(Voir notre article "Flagrant délit")

Lire la suite...
 

Journée du patrimoine 2011 : spectaculaires manifestations

Le 18 septembre 2011, pendant la journée du patrimoine, la France anti corrida s'est mobilisée à Paris, chef lieu de la « culture » tauromachique, et à Nîmes, haut lieu de la torture animale.
Ces actions visaient à dénoncer l'inscription de la corrida au patrimoine culturel français, mais aussi à exiger l'ouverture d'un large débat parlementaire concernant la tauromachie en France.

Ainsi, un groupe de citoyens, indépendant de toute organisation, a investi le ministère de la culture et le bureau du ministre F. Mitterrand.

Journée du patrimoine 2011, manifestation anti corrida au ministère de la cultureLire le compte-rendu de cette action anti corrida.

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, un autre groupe, indépendant également, a investi le perchoir de l'Assemblée Nationale.Manifestation anti corrida à l'Assemblée Nationale le 18 septembre 2011

Lire le compte-rendu de cette action anti corrida.

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, au même moment où se produisait le spectacle d'une corrida,  les associations CLAM et CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance, ont organisé une manifestation pacifique devant les arènes de Nîmes, très exactement au pied de la  statue appelée « le  boucher au cou gracile ».

Lire la suite...
 


Page 7 sur 11