Accueil Enfants et corrida

Un reportage vu sur TV7 Provence, télévision privée à Aix en Provence.

Anti corrida à Béziers, logotype dossier enfant et corridaDossier Enfants et corridas

"Torturer un taureau pour l'amusement, c'est bien plus que torturer un animal, c'est torturer une conscience".

Cette phrase, prononcée par Victor Hugo, est plus que jamais d'actualité...


Nous sommes en 2008, l'homme a marché sur la lune, il a vaincu de nombreuses maladies et a créé des associations pour protéger les droits des plus faibles, que ce soient des hommes ou des animaux. Le Code Pénal punit les sévices et la mise à mort d'animaux, pourtant, les corridas ne sont pas inquiétées. Torturer un taureau pendant de longues minutes, un être vivant, sensible à la peur et à la douleur, reste parfaitement "normal" pour certains. Pire, des foules se déplacent pour assister, béates d'admiration, au meurtre d'un animal, après qu'il ait subi les pires tortures. Peut-on tolérer la corrida dans notre société moderne ? Ce pseudo-spectacle, qui sert apparemment à assouvir la soif de sang et de barbarie de certains, peut-il décemment être accepté au nom d'une "tradition" ?

La réponse est clairement "NON ! ".

Raphaël MEZRAHI a décidé de prêter sa voix à un court spot publicitaire d'une durée de 15 secondes. Le spot montre un enfant étonné de voir ce triste spectacle qu'est la corrida. Il interroge alors sa mère sur la raison pour laquelle le taureau est torturé, le tout sur fond de cris d'agonie...