Accueil Rugby et Corrida
Index de l'article
Rugby et Corrida
Action PETA, 8 août 2009
Affaire Chabal, épisode 4.
Affaire Chabal (3)
Affaire Chabal (2)
Affaire Chabal (1)
Affiche de la Féria 2009
Toutes les pages

Anti corrida à Béziers, les dossiers du COLBACDOSSIER Rugby et Corrida

Présentation de l'affiche de la Féria 2009

Le 10 juin 2009, la mairie de Béziers diffusait l'affiche de la corrida 2009, à Paris.

(NDR: Paris est la capitale de la tauromachie espagnole et lieu où se nouent toutes les influences...)

Voici la présentation officielle de l'affiche, à Paris donc, signée Jean Nouvel, architecte et créateur d'exception.
Dans le cas présent, s'agissant d'un simple collage de photos "capturées sur Internet", nous nous permettons de dire à Jean Nouvel, génie créateur d'exception, qu'il a créé une exception à la création... Non?

Payé 10 000 euros pour un collage, voici le Nouvel art taurin !

Anti corrida à Béziers, affiche de la Féria 2009

Robert Margé, Elie Aboud, l'affiche, Jean Nouvel, Raymond Couderc.

Crédit photo Mairie de Béziers. Présentation de l'affiche "Féria 2009" à PARIS.

Le 12 juin 2009, pour présenter cette affiche et le défilé des horreurs tauromachiques organisées pendant la féria, la mairie très parisienne prit d'assaut le théâtre, haut lieu de la culture, pour y installer ses étals de torture... En fond était étendu le grand suaire du prix Jean Nouvel de la création la plus pourrie du monde des architectes connus!

Il faut savoir que dans ce beau lieu du théâtre, Molière aurait pu y mourir. ("JB Poquelin est né à Paris et Molière est né près de Béziers, à Pézenas" disait Marcel Pagnol). Nous regrettons que Molière ne soit pas mieux joué à Béziers, lui qui était si impitoyable pour le pédantisme des faux savants, si acerbe contre le mensonge des dirigeants, si dénonciateur de la prétention des bourgeois enrichis, enfin, Molière qui  aimait tant la jeunesse qu'il voulait la libérer des contraintes absurdes des systèmes rétrogrades.

Dans notre théâtre de Béziers, Molière aurait pu mourir dignement, assis, là, sur les mêmes planches où le-député-adjoint-du-sénateur-maire a lâché sa semence discursive,  spécialement fourbie pour faire renaitre de sa langue afeitée de frais toutes les cruautés des temps jadis.