Accueil Rugby et Corrida
Index de l'article
Rugby et Corrida
Action PETA, 8 août 2009
Affaire Chabal, épisode 4.
Affaire Chabal (3)
Affaire Chabal (2)
Affaire Chabal (1)
Affiche de la Féria 2009
Toutes les pages

Anti corrida à Béziers, les dossiers du COLBACDOSSIER Rugby et Corrida

Affaire Chabal, épisode 3.

Une affiche mort-née

Pour réaliser l’affiche de la feria biterroise 2009 Jean Nouvel ne s’est pas donné la peine de dessiner ou de peindre quoi que ce soit. Il s’est borné à rassembler et à combiner des photos faites par divers photographes.

A-t-il au moins demandé l’autorisation d’utiliser ces images ? Pas toujours. Ainsi le rugbyman affublé d’une tête de taureau est l’altération d’une photo de Sébastien Chabal. En apprenant, grâce à la mobilisation des internautes puis des associations anti-corridas,  que son image avait été exploitée par Jean Nouvel sans autorisation, Chabal a élevé une protestation. Craignant des suites judiciaires, la Mairie de Béziers, commanditaire et propriétaire de l’affiche, a pris les devants et annoncé qu’elle retirait l’affiche incriminée. Elle évite ainsi une condamnation par la justice mais elle s’oblige à réaliser en catastrophe une autre affiche qui, dans le meilleur des cas, sera collée trop tard sur les murs de France.

L’affaire Chabal n’est pas seulement un échec pour le milieu taurin biterrois : c’est une défaite pour l’ensemble du milieu taurin français car il enfonce un coin entre 2 milieux qui, ces dernières années, s’interpénétraient : le rugby et la corrida.

Pour survivre, la corrida se cherche des complices dans tous les milieux influents. Ces dernières années elle a réussi à obtenir le soutien de nombreux clubs et de divers joueurs de rugby. Ainsi l’ancien champion Daniel Herrero est devenu un propagandiste permanent de la corrida. Selon lui, entre rugby et corrida il y aurait d’innombrables convergences, des valeurs communes. L’affiche de Jean Nouvel  reprend ce thème. Donner à un rugbyman une tête de taureau, c’est comparer à un taureau le rugbyman qui fonce pour percer la défense adverse. La popularité, le prestige du rugby améliorent ainsi l’image de la corrida.

En protestant officiellement contre son embrigadement au service de la corrida, protestation amplifiée par l’ancien champion Walter Spanghero, Sébastien Chabal donne un coup d’arrêt à l’instrumentalisation du rugby par la toromafia.

Merci à tous les amis internautes qui nous ont aidé à découvrir cette affaire, et sans lesquels cette défaite du milieu taurin n’aurait pas eu lieu.