Accueil

FERIA de béziers 2015: Visite de la feria

alcool et violences pendant les ferias, Béziers 2015

Les Biterrois et en particulier les opposants aux corridas sont des milliers à fuir Béziers à la mi-août pour échapper aux dérapages, aux excès de la feria. Ils ne savent donc pas ce qui s’y passe. Pour eux nous avons parcouru et observé la feria 2015.

Déclin de la feria

Il y avait manifestement moins de monde dans les rues du « périmètre feria » que les années précédentes. C’est sans doute pourquoi l’ambiance était moins survoltée. Ce que déplore un journaliste en ces termes : «Que cette feria …a perdu de son panache ! La feria est devenue une fête en panne. … qu’est-ce qu’elle manque de vie ! Où sont passés ces concerts bondés tous les soirs ? C’est à se demander si j’étais bien à la feria de Béziers » (Midi Libre 17 août).

Feria et corrida

On nous répète que sans corrida il ne peut y avoir de feria. Pourtant l’immense majorité de ceux qui fréquentent la feria ne mettent jamais un pied aux arènes. Pour eux la feria est donc sans corrida. Ce sont les attractions non taurines qui ont le plus de succès. D’ailleurs la feria 2015 s’étalait officiellement du 12 au 16 août. Or le 12 août il n’y avait aucun spectacle taurin au programme. Preuve involontaire fournie par la mairie elle-même qu’une feria sans corrida est possible.

Alcool et dérapage des comportements

Les ferias sont les seules festivités qui provoquent la multiplication des débits de boisson : (bodegas et casetas). L’abus d’alcool y atteint des sommets. D’où dérapage des comportements. La feria ne doit pas être « une beuverie à ciel ouvert » assure le maire. Mais il avait autorisé cette année nettement plus de casetas que l’an dernier. Or ce que vendent les bodegas et casetas, c’est moins de l’eau minérale que du pastis et de la sangria. Les pompiers ont secouru 156 personnes, généralement pour excès de boisson. Les contrôles routiers effectués à quelques sorties de Béziers ont épinglé 190 automobilistes qui conduisaient en état d’ivresse et 77 permis de conduire ont été confisqués.

Beaucoup d’ivrognes vident leur vessie et parfois leurs intestins directement dans les rues. « Le journal de la feria », publié par la mairie, assure dans son numéro 3 que pendant la feria 2014, 50 m3 d’urine ont été déversés dans les rues de Béziers. Quand on circule dans la ville avant le nettoyage matinal, il vaut mieux regarder où on pose les pieds et se boucher les narines. Une belle fête qui honore Béziers et dont les Biterrois sont fiers affirme la propagande municipale.

Feria et commerce local.

Il paraît que la feria est une bénédiction pour le commerce local. Vraiment ? Pas pour les centaines de commerçants ambulants qui constituent le marché du vendredi puisque la feria supprime ce marché. Pas pour la grosse centaine de boutiquiers du centre ville qui ferment boutique pendant la feria tant ils craignent la dérive des comportements et tant leurs clients n’arrivent ni à circuler ni à stationner. En fait seuls les cafetiers et restaurateurs du « périmètre feria » augmentent leur chiffre d’affaires à la mi-août. Et encore pas tous. Ainsi le restaurant libanais des allées Paul Riquet, donc bien placé pour profiter de l’afflux de clientèle, a préféré fermer pendant les 5 jours de feria.