Accueil

BOUJAN SUR LIBRON CONTORSIONS DE LA MAIRIE

Le maire de Boujan sur Libron joue la à girouette qui se contorsionne

(Contorsions cardinales à la sauce taurine, spécialité boujanaise)

 

 

Boujan sur Libron est une petite commune voisine de Béziers. Comme Béziers elle a voulu avoir sa feria annuelle et des spectacles taurins. Les premières années Boujan s’est bornée à des capeas et des toro-piscine. Puis elle est passée à des novilladas (corridas bas de gamme avec taurillons et apprentis matadors), ce qui implique banderilles et mises à mort. L’élection municipale de mars 2014 a porté une nouvelle équipe à la mairie. Le nouveau maire, à peine élu, a assuré que la feria de Boujan ne comporterait plus désormais de mises à mort. Bravo ! Mais sous la pression du milieu taurin une corrida de toros (donc avec taureaux adultes et matadors confirmés) est annoncée à Boujan hors feria pour le dimanche 07 septembre.

 

A Monsieur Gérard ABELLA Béziers le 04/07/14

Maire de Boujan sur Libron

Objet : demande d’audience

Monsieur le Maire

Votre élection à la mairie de Boujan a fait naître de grands espoirs dans notre association mais vos déclarations ultérieures aux journalistes ont provoqué dans nos rangs une vive déception. Le conseil d’administration du COLBAC, le 16 juin 2014, a donc décidé une action d’envergure dans votre commune.

Toutefois avant d’entreprendre une action quelconque, nous voudrions tirer au clair les intentions des élus de Boujan. La politique taurine que vous projetez soulève en effet bien des questions et notamment celles-ci :

1- La tauromachie a déjà coûté une vie humaine à Boujan (un spectateur tué par un taurillon). Combien de morts faudra-t-il pour que la civilisation l’emporte enfin sur la barbarie ?

2- Pourquoi vouloir à toute force des mises à mort, des agonies que vous qualifiez vous-même d’insoutenables, dans une commune qui s’en est si bien passée pendant si longtemps ?

3- Béziers n’a jamais réussi à rentabiliser, hors feria, la moindre corrida de toros. Il a même été impossible de rentabiliser les novilladas organisées autrefois en juin. D’ailleurs aucune ville taurine, si prestigieuse qu’elle soit, ne parvient à rentabiliser une course de toros ou de novillos en dehors d’une feria. Seule une feria est en effet capable d’attirer du monde aux arènes. Robert Margé, organisateur privé des spectacles taurins biterrois, le reconnaît publiquement. C’est pourquoi il a renoncé à toute course de taureaux à Béziers en dehors de la feria d’août. Ce qui est impossible à Béziers, à Arles, à Nîmes, vous espérez le réussir à Boujan  en septembre? Vous savez bien que ce sera un échec. Ce sont les contribuables boujanais qui financeront le déficit.

4- Les citoyens contribuables de votre commune seront-ils heureux de financer un divertissement sanguinaire et meurtrier que la plupart d’entre eux détestent ?

5- Le cartel que vous annoncez pour septembre avec des taureaux de dernière catégorie et pour tout matador un débutant en mal de contrats qui accepte pour cette raison de toréer gratis ne peut rien apporter au public. Si aucun accident grave ne vient assombrir la fiesta, ce sera seulement un spectacle à oublier. Votre mairie peut-elle en espérer autre chose que honte et déshonneur ?

C’est pour débattre de tout cela que le COLBAC vous demande audience.

Malgré plusieurs relances téléphoniques et écrites auprès du maire et de ses adjoints, la mairie de Boujan a refusé de répondre au courrier ci-dessus. Cette mairie qui entretient des relations si suivies et si complices avec la mafia taurine refuse tout contact avec le COLBAC. La seule alternative à la confrontation, c’est le dialogue.

Une mairie qui refuse tout dialogue avec les citoyens pacifiques et civilisés ne pourra pas ensuite déplorer la confrontation.

 

Et si vous, lecteurs,  écriviez au maire de Boujan pour lui dire ce que pensez de son attitude ?

Adresse postale:

Monsieur Gérard ABELLA maire de Boujan sur Libron Hôtel de ville 34760 Boujan sur Libron

Adresse électronique : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.