Accueil

Arènes violentes & maltraitance des enfants.

Enfants et violence des corridas.
La désaffection des arènes les désespérant,  les aficionados tentent depuis quelques temps de sauver la corrida du troisième âge, et s'appuient de toutes leurs forces sur les jeunes, notamment les mineurs , cibles de choix car très influençables et donc malléables... Les aficionados, sous la houlette de l'ONCT, observatoire  national des cultures taurines,  recrutent jusque dans les écoles, quitte à écraser les enfants de tout le poids du vice et de la perversité.

Pour légitimer cette manoeuvre à but mercantile, et uniquement mercantile , l'ONCT  a déniché un lot de 150 psychiatres, tous curieusement favorables à l'éducation des enfants par le sang et la violence tauromachique.
150 docteurs inscrits au désordre des médecins.

.

 

 

Pour rappel, en France les enfants mineurs sont présentement admis dans les arènes et sont encouragés à tuer dans les écoles taurines pour que les SÉNILITÉS FLASQUES puissent encore jouir d'un spectacle ignoble.  L'accès à des spectacles violents est  pourtant très réglementé.  Quand on connaît la réalité de la corrida, spectacle de tortures sanglantes sur des animaux vivants, il paraît évident que les règles ne s'appliquent pas puisque des enfants y assistent, gratuitement.
Il est donc normal et urgent que des personnes se mobilisent pour préserver les enfants de ces spectacles.  
Ainsi, les militants anti corrida demandent que  les arènes ne soient plus ouvertes  aux enfants, mais aussi que l'accès aux écoles taurines, où on apprend à toréer, torturer et tuer des veaux et des génisses, soit interdit aux  moins de 18 ans.

275 professionnels en parlent ici :
http://pas-de-corridas-pour-les-enfants.over-blog.fr

Voir aussi :
http://www.oveo.org/index.php?option=com_content&view=article&id=264%3Ales-enfants-de-la-corrida&catid=37%3Atransmission-de-la-veo-dans-la-culture-populaire&Itemid=51