Accueil

Rodilhan (30) : la barbarie de TOUS les aficionados présents.

08 octobre 2011, en France.

Corrida

Crédit photo: Jean-Marc Montegnies association Animaux en Péril

Sur cette image, une jeune militante anti corrida s'est enchaînée avec 60 autres personnes au milieu des arènes pour empêcher, pacifiquement, que des veaux soient torturés par des apprentis matadors**.

Son dos porte la marque des coups, nombreux, qu'elle a déjà reçus. Tiré par les cheveux, son corps a été traîné sur le sol. Ses vêtements ont été arrachés. Violemment. Le regard de cette jeune femme scrute maintenant les poings et les visages des agresseurs qui s'approchent à nouveau.
Cette scène se déroule pendant que dans la foule, TOUS les spectateurs, aficionados, hurlent et demandent la mise à mort des militants, le poing tendu, pouce vers le bas. Parmi les personnalités présentes, (sénateur, député, maires) témoins de ces cruautés, aucun n'est intervenu pour faire cesser le lynchage. Ils en avaient le pouvoir, ils en avaient le devoir. Un seul  élu déclare, pour sa défense, avoir téléphoné. La police présente sur les lieux n'a pas porté assistance. La police a laissé faire, gardant les bras croisés. La Presse, en la personne d'un caméraman officiel, a été agressée.

Quels parents pourraient supporter que leurs enfants soient violentés, tabassés, alors qu'ils défendent pacifiquement le droit à la vie et à la civilisation ?

La vidéo de la barbarie des aficionados.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=X_dP8_73KPM


** En effet, lors de cette corrida (« Graines de toreros »), les jeunes matadors de l'école taurine devaient montrer leur savoir faire en matière de torture animale. Lors de ce spectacle, ils utilisent des veaux âgés de 1 à 2 ans et les exécutent lentement pendant 30 minutes, avec des harpons, des épées et des couteaux.