Accueil

Simone Veil: accusée de génocide par la tauromafia

Simone Veil, injuriée par la tauromafia, coupable de génocide !"Je n'ai jamais apprécié les corridas du fait de la violence et de la cruauté qui en émanent."
Simone Veil, Midi libre le 7 juillet 2011

Cette déclaration de Simone Veil (voir sa biographie ici), lui vaut aujourd'hui une condamnation pour crime contre l'humanité par le président de l'ONCT,Observatoire National des Cultures Taurines.

 

Le président de ce tribunal taurin est André Viard, personnage très influent encouragé par l'ambassadeur de France en Espagne et subtilement reconnu par les hauts responsables de l'État.

André Viard accuse donc Madame Simone Veil de génocide (7 millions de morts), usant par là-même de l'argument fallacieux pour défendre la corrida.

Ainsi, après avoir manipulé le ministère de la Culture, dont le ministre est Frédéric Mitterrand, André Viard s'en prend maintenant à une personnalité emblématique, n'hésitant pas à écorcher son nom à la manière des mouvements extrémistes quand ils veulent salir ignoblement.
Impardonnable de la part d'un président qui pèse tous ses mots...

Frédéric Mitterrand sait tout cela, il sait qui sont les tauromachiques et de quoi ils sont capables, il lit ces injures mais jamais il ne reviendra sur la décision d'inscrire la corrida au patrimoine national. Inscription dont le procédé mafieux résulte de la même bassesse du président de l'ONCT.
République française tu vas de maux en mots. Ta culture et tes défenseurs sont injuriés.
Corridas fatalitas.